0
C’est la grande transhumance à partir de la mi juin, en route vers l’estive !

De suite après être redescendu des Albères, le troupeau est conduit en camion jusqu’au village de Valcebollère, en Cerdagne.

Il y a bien longtemps, ce sentier des estives se faisait à pied, sur une bonne semaine de marche. Mais aujourd’hui, les routes, le trafic, la modification des chemins… rendent cela impossible. Donc, tout le monde en camion !

Dès la descente du camion, au village, on attaque la montée à pied pour les crêtes (une autre bonne marche d’environs 4-5h). Généralement, on prend un bon gros orage toute la montée, pour nous accueillir…!

Les brebis restent en estive, gardée par le berger (enfin, les bergers, enfin nous quoi !), jusqu’aux premiers grands froids, vers la mi-octobre. Elles ont tout ce temps pour profiter d’espaces immenses et d’une montagne superbe qui culmine à presque 2700 m d’altitude.

Eh Oudjat, et qu’on est pas bien là ?